Forum du groupe Whovian Facebook Les enfants du temps
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ma première fanfiction sur Doctor Who : Human Doctor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shan In XYZ
Big Bad Wolf
avatar

Messages : 563
Date d'inscription : 20/07/2012
Age : 42
Localisation : Pays Arverne

MessageSujet: Ma première fanfiction sur Doctor Who : Human Doctor   Sam 21 Juil - 15:30

HUMAN DOCTOR


Cela faisait bien longtemps que le Tardis avait quitté la baie du grand méchant loup de cette terre d’un autre univers. Laissant derrière lui une Rose serrant la main d’un Docteur Humain. Il y avait eu une déclaration puis un baiser, chacun avait révélé ses sentiments mais cela ne les empêchait pas de se poser beaucoup de questions. Comment allait être leur vie désormais ?

Rose était désorientée, le Docteur également. Elle avait besoin de certitudes concernant ce qui les liait et surtout d’être sûre que ce Docteur ne l’abandonnerait jamais, il lui avait promis de vieillir avec elle et ce n’était pas rien. Lui se souvenait avoir vécu des milliers d’aventures et autant d’années, pourtant il venait de naître et cette nouvelle vie, il voulait en faire quelque chose, il ne voulait pas rester là comme un bout de l’autre abandonné sur le bord de la route, il était le Docteur, certes un peu différent puisque qu’humain mais il sentait que ça bouillonnait au fond de lui et qu’il ne pourrait pas rester en place, ce n’était pas dans sa nature.

De retour chez eux, les parents de Rose avaient bien volontiers accueillis le Docteur. Mais ce dernier ne voulait pas s’imposer, il ne se sentait pas à sa place, il avait donc cherché un « chez lui ». Jackie lui avait dit qu’il aurait du mal à se trouver une cabine bleue avec intérieur spacieux sur cette terre.

Au début, il avait songé à essayer une vie normale, dans un simple petit appartement en ville mais il avait compris de suite qu’il ne supporterait pas longtemps la monotonie de la normalité. C’est là qu’il avait eu une idée, il connaissait un endroit où il se passait des choses étranges, il n’y avait jamais mis les pieds sur l’autre monde, mais avec un peu de chance, cet endroit existait également ici.

Il se rendit donc à Cardiff pour retrouver le repère du Capitaine Jack Harkness, ce dernier n’existait pas dans cette réalité mais la faille existait belle et bien et il y avait de grandes chances pour que Torchwood y ait implanté une base. Tout ce qu’il espérait c’est que l’institution avait bien été démantelée sur cette terre.

Après plusieurs recherches il finit par trouver ce qu’il cherchait, la base avait été abandonnée avec une sacrée pagaille, à croire que l’équipe qui travaillait ici avait pris ses jambes à son cou sans demander son reste. Il fit un tour d’horizon et découvrit des locaux assez intéressants, de son point de vue, une faille qui permettait à de drôles de trucs de passer dans ce monde, des milliers d’archives sur les phénomènes relevés par Torchwood et un nombre incalculable de spécimens divers et variés conservés dans les sous-sols.

Son choix fut vite fait, l’endroit idéal pour qu’il se trouve une raison de vivre malgré sa nouvelle condition. Il avait des connaissances que personne d’autre ne possédait et il fallait quelqu’un pour gérer tout ce fatras. Il avait trouvé son repère.

Rose fut sceptique quand elle l’apprit mais qui mieux qu’elle pouvait comprendre le Docteur et après un peu de rangement, il emménagea dans ce qu’il appela désormais son Territoire Aménagé et Réservé au Docteur pour Investigation et Surveillance. Rose éclata de rire quand elle comprit le choix de ces mots, mais il s’empressa de dire que c’était provisoire, il n’avait pas trouvé mieux pour l’instant.

Le « Tardis » trouva vite son utilité car en effet, il en passait des choses par cette faille et le Docteur passait son temps à courir derrière pour éviter les catastrophes, Rose l’aidait dans ses missions et cela lui rappelait le bon vieux temps, elle adorait ça. En plus, pas peu fier de lui, en bidouillant plusieurs technologies retrouvées lors de ses différents inventaires il était même parvenu à se fabriquer un tournevis sonique. Elle se demandait parfois si l’original pensait à son double et à son évolution car franchement, pour un humain, il l’épatait.

Les mois avaient passés et le Docteur était partagé entre ses missions de sauvegarde et l’inventaire de ce qu’il restait de Torchwood. Et de ce côté-là, on peut dire qu’il avait à faire puisqu’ils entreposaient tout et n’importe quoi, au risque que ce soit dangereux, donc il devait faire le ménage et il croisait les doigts tous les jours pour ne pas tomber sur les restes d’une civilisation genre Dalek qui attendait tranquillement qu’on la réactive pour ficher la pagaille sur Terre. Jusqu’à présent il avait eu de la chance mais il trouvait franchement que l’Institut Torchwood était vraiment des incapables.

Ce jour-là, Rose le rejoignit au Tardis, elle avait quelque chose à lui demander mais elle se doutait qu’il n’avait même pas fait attention au calendrier. Elle le trouvadans les sous-sols en train d’ouvrir de grandes caisses avec un pied de biche d’une main et son tournevis de l’autre au cas où il faille désactiver d’urgence ce qui s’y trouvait.

- Toujours pas de fantômes dans vos placards, l’interpella-t-elle.

- Pas pour l’instant, répondit-il en souriant à l’arrivée de sa visiteuse. Mais cet institut n’avait aucun sens du classement, la moitié des choses conservées ici ne sont pas répertoriées. C’est hallucinant, une inconscience comme ça, ils ne se rendaient pas compte ou quoi ?

- Première option à mon avis. Ils n’avaient pas votre expérience.

- Il est vrai qu’ils ne savent pas ce que c’est que d’avoir un Docteur qui vous sauve la mise pratiquement tout le temps.

- Ils ont eu les mêmes problèmes que sur notre terre ?

- A peu de choses près, mais jamais aucune mention d’une cabine bleue ou d’un fou au tournevis dans leur registre.

- Ils se sont débrouillé tout seul ? Vous n’êtes pas un peu vexé ?

- Absolument pas, d’ailleurs sur leur plus grosse tuile, j’étais là, vous vous souvenez, mais à croire qu’ils ne m’ont même pas remarqué.

- Vous croyez vraiment qu’il y a des choses qui peuvent être dangereuses ici ?

- Je préfère éviter les mauvaises surprises. Au fait que me vaut cette visite ?

- Vous avez regardez un calendrier dernièrement ?

- Pas spécialement, fit-il en grimaçant, ne me dites pas que j’ai oublié votre anniversaire ?

- Non, nous sommes en décembre, on approche de…

- Oh bon sang, ne me dites pas que c’est Noël.

- Pas aujourd’hui mais bientôt, pourquoi cette tête.

- Vous me connaissez, j’ai comme une tradition à Noël et je m’en passerai bien.

- Eh bien, disons que nous sommes dans un autre univers, donc changeons de tradition, essayons la dinde.

- C'est-à-dire, je ne comprends pas.

- Maman, vous invite pour le réveillon, ma mission est que vous acceptiez l’invitation.

- Et vaut mieux pas refuser sans une bonne excuse c’est ça, sinon, elle me désintègre.

- N’exagérez pas ! Dites c’est quoi ce bruit ? On dirait que ça vient du fond là-bas.

- Cela m’est familier mais je ne me souviens pas d’où ?

- Il y a une façon simple de vous rafraîchir la mémoire fit Rose en attrapant le pied de biche et en s’approchant de la caisse en question.

- On dirait un grincement mécanique.

- Il y a quelqu’un là-dedans ? fit Rose en rigolant tout en toquant à la caisse.

- Ne touchez plus rien et reculez, fit le Docteur qui avait soudain pris un ton grave.

- Qu’est ce que vous croyez qu’il y ait là-dedans ? demanda-t-elle avant de voir exploser la caisse pour laisser apparaître une chose qu’elle aurait reconnu entre mille.

- Courez, vite !

- Pas la peine de me le dire deux fois, j’ai compris, dit-elle en le rejoignant. Il lui prit la main et ils quittèrent le sous-sol en
quatrième vitesse.

Cette salle de stockage avait une porte de sécurité et le Docteur la verrouilla derrière eux avec son tournevis sonique. Puis ils rejoignirent les bureaux pour souffler un peu avant de trouver une solution à leur petit souci.

- Il est tout seul à votre avis ? demanda Rose.

- Allez savoir avec ces crétins de Torchwood. Et même si c’est le cas qui sait s’il n’a pas des amis qui dorment dans d’autres lieux que celui-ci.

- Qui dorment ? Il était en sommeil ? Pourquoi il se réveille maintenant ?

- Parce que vous avez parlé de Noël !

- Vous plaisantez j’espère, il ne s’est pas réveillé parce que j’ai parlé de…

- Je vous ai parlé de la tradition, et comme par hasard...

- Mais de là à faire sortir un cybermen d’une caisse, ce n’est pas un peu exagéré.

- N’empêche qu’il est là ! Et je voudrais bien savoir pourquoi ?

- C’est peut-être un spécimen gardé par l’institut. Ils gardaient tout sans se méfier des répercutions, vous l’avez dit vous-même.

- C’est bien le problème, ils voulaient en faire quoi, un lampadaire !

Soudain ils sursautèrent en entendant ce qui ressemblait à une alarme incendie, Rose l’interrogea du regard et il farfouilla sur le bureau pour sortir un téléphone qu’il tendit à sa compagne.

- Depuis quand vous avez un téléphone fixe ? Votre portable ne suffisait pas ?

- Pas pour une certaine personne qui m’a passé un savon car on ne pouvait pas joindre sa charmante fille quand elle se planquait dans ma cave !

- Maman ! Et pourquoi vous me tendez le combiné ?

- Vous croyez que c’est qui ? Je n’ai pas envie qu’elle me perce un autre tympan !

- Allo, fit Rose hésitante. Oui, c’est moi. Je vais bien. Non, pourquoi ?

- Vous êtes vivante, enfin pour l’instant, qu’est ce qu’elle veut de plus ?

- Chut, fit Rose avec un air sévère.

- Qu’est ce qui se passe, passez la moi, fit-il en lui arrachant le combiné. Quoi de neuf, Jackie ?

- Ah quand même, vous daignez donner signe de vie, vous avez fini de vous amuser dans votre bunker, vous pouvez enfin nous consacrer un peu de votre précieux temps.

- Vous avez bu ou quoi ?

- Fermez-là et dépêchez-vous de venir, il n’y a bien que vous qui n’êtes pas encore au courant.

- Au courant de quoi ? Que c’est Noël ?

- C’est cela et à la place de la dinde, on récupère des cybermens !

- De quoi vous parlez ?

- Les cybermens sont de retours, on les voit partout en ville.

- Et ils font quoi ?

- Qu’est-ce que j’en sais, Pete en a vu un près de la Tamise en rentrant du travail mais il n’est pas le seul. Et puis ce n’est pas à moi de le savoir, c’est vous le Docteur !

- D’accord, fit-il en écartant le combiné de son oreille avec une grimace. Je règle un petit détail et on arrive.

- Vous allez rappliquer de suite, oui, sinon ça va barder pour votre matricule, hurla-t-elle avant de raccrocher.

- Il faut croire qu’il n’y a pas que Torchwood qui a gardé un souvenir. Il se dirigea vers la porte d’un pas décidé.

- Vous allez faire quoi ?

- Je vais interroger notre locataire, on ne sait jamais.

- Vous allez parler à un cybermen ? J’hésite entre demander si c’est possible ou si je dois penser que vous êtes fou !

- On veut savoir ce que lui et ses copains font là, on en a un sous la main autant en profiter.

Ils arrivèrent près de la porte du local où il avait enfermé le cybermen et curieusement aucun bruit ne leur parvenait. Le Docteur colla son oreille contre le battant mais il n’entendait rien. Leur invité avait-il trouvé une autre sortie ? Il ouvrit donc avec précaution et se faufila à l’intérieur avant de s’arrêter net. Il fut percuté par Rose qui le suivait de près. Elle lui demanda en chuchotant pourquoi il s’était arrêté et il lui indiqua quelque chose du doigt. Ce qu’elle vit la surprit autant que lui.

Le cybermen était assis sur une caisse et il sanglotait, des larmes coulaient sur ses joues de métal. Le Docteur s’approcha et se présenta, le robot le regarda et lui demanda s’il était celui qui pouvait l’aider. Cette question surpris le Docteur, mais il continua la conversation et c’est ainsi qu’il apprit que ce cybermen était auparavant un membre de Torchwood, une scientifique du nom de Stella Moore, elle avait été transformé lorsque Lumic avait tenté de transformer toute la planète en cybermens. Elle avait retrouvé ses esprits quand son désinhibiteur avait été désactivé et elle avait découvert avec horreur sa nouvelle condition. Ses collègues ne pouvant rien faire pour elle, lui avait proposé de la mettre en veille en attendant de trouver une solution. Aujourd’hui, elle avait été réveillée et elle espérait que l’homme en face
d’elle était son sauveur.

Le Docteur compris alors qu’à l’époque il n’avait pas prévu toutes les options, il avait pensé qu’en réalisant ce qu’ils étaient devenus les cybermens se détruiraient mais tous n’étaient pas prêt à quitter ce monde malgré leur nouveau statut. Visiblement, Stella n’était pas la seule et tous avait attendus en sommeil, celui qui les sauverait, comment leur dire qu’ils resteraient ainsi, comment les aider face à cette nouvelle vie alors que lui-même ne savait que faire de la sienne.

- C’est affreux, murmura Rose à l’attention du Docteur qui fixait le mur d’un air désespéré, qu’est-ce qu’on peut faire ?

- Malheureusement, rien, je vais devoir assumer les conséquences de mes gestes, dit-il en se retournant vers Stella.

- Docteur ? demanda cette dernière.

- Stella, je suis désolée. On vous a volé votre vie, votre corps et il ne vous reste que votre âme. Mais je ne suis pas le sauveur que vous espériez. Je ne peux pas vous redonner votre vie d’avant, cela m’est impossible. Si cette vie vous est intolérable, il n’y a qu’une solution…

- Docteur, non, l’interrompit Rose. Vous ne pouvez pas !

- Laissez, il a raison, je ne peux pas vivre ainsi, mais accordez moi une dernière faveur avant de partir pour toujours, je voudrais revoir le soleil une dernière fois avant d’enfin finir, même si je ne sentirais
plus jamais sa chaleur.

- C’est bien volontiers et avec plaisir que j’accorderais votre souhait, répondit le Docteur en lui tendant la main pour la guider vers l’extérieur.

L’insolite trio sortit du bunker et se dirigea vers la jetée, personne ne pouvait les voir et Stella était heureuse. Le Docteur lui laissa pleinement le temps d’apprécier ce dernier instant tout en évitant le regard de Rose qui n’appréciait pas du tout ce qu’il avait l’intention de faire.


Stella l’appela et lui demanda de la désactiver tout en demandant à Rose de comprendre qu’elle ne pouvait pas vivre comme ça, qu’elle ne supporterait pas la solitude que lui imposerait son nouveau statut et qu’il fallait mieux en finir.

- Mais vous n’êtes pas seule, fit aussitôt le Docteur en
réalisant qu’elle ignorait tout de la véritable situation. Il y a d’autres
personnes comme vous.

- Comme moi ? Vraiment ?

- Vous ne sentez pas leur présence, ils ne communiquent pas avec vous ?

- Non, je suis seule depuis le début.

- Bon sang, mais c’est bien sûr, fit-il en sautant sur place. Vous permettez que je vous examine fit-il en pointant son tournevis sonique vers elle.

- Qu’est ce que vous faites ? demanda Stella.

- Je vérifie votre système de communication, vous devriez être en connexion avec eux. Ah voilà, un petit souci technique sans doute dû à la destruction des désinhibiteurs. C’est pour ça qu’ils errent tous, ils ne
savent pas qu’ils ne sont pas seuls.

- Docteur, qu’est ce que vous voulez dire ? demanda Rose.

- Tous ces cybermens sont des rescapés humains dans des corps de robots, ils se croient seuls au monde avec le fardeau d’être différent, ils se cachent mais parfois ils sortent car comme Stella, ils veulent revoir la vraie vie, et j’imagine qu’en cette période de fêtes c’est encore pire. Allez-y Stella, appelez les, dites leur qu’ils ne sont pas seuls. Vous n’êtes plus seule !

- C’est vrai, Docteur, je les entends, ils viennent me rejoindre, ils sont comme moi, je ne suis pas seule et eux non plus maintenant.

Soudain le téléphone de Rose sonna, la conversation fut brève et elle en fit aussitôt un compte rendu au Docteur. C’était Jackie, les cybermens se regroupaient, personne ne savait où ils allaient mais les autorités étaient prêtes à intervenir. Le Docteur sourit car il comprit qu’ils auraient bientôt de la compagnie. Soudain un hélicoptère se posa à deux mètres d’eux, c’était Pete Tyler, il disait venir les sauver des cybermens qui se dirigeaient vers eux.

- Vous n’avez donc rien compris, ce ne sont pas des monstres ce sont des humains à qui ont a volé leur vie, ils se croyaient seuls et voilà qu’ils se retrouvent. Une nouvelle race est en train de naître sur cette terre.

- Des humains, fit Pete, vous voulez dire que des personnes victimes des cybermens sont là en vie et consciente de leur état sans que cela les ai détruit. Mais alors….

- Oh mon Dieu, fit Rose en mettant une main devant sa bouche avec un air horrifié.

- Attendez, ne vous affolez pas, fit le Docteur en comprenant ce qui leur était passé par la tête. Puis se tournant vers Stella, il lui demanda si une Jacqueline Tyler était présente parmi les personnes qui étaient en contact avec elle, ce n’était pas le cas.

Pete avait pâli et il reprit quelques couleurs, non pas qu’il fut soulagé mais se retrouver à nouveau face à sa Jackie, version robot, lui était encore trop douloureux, il préférait la croire heureuse dans un monde meilleur.

Des centaines de Cybermen avaient rejoint Stella, et déjà des barrières de sécurité avaient été installées à proximité. L’armée était sur le pied de guerre, les armes prêtes à faire feu. La presse attendait de pouvoir couvrir ce scoop. Le monde était comme suspendu, attendant de voir ce qu’il allait se passer.

Pete expliqua au Docteur que les gens avaient peur et que si lui comprenait, il n’était pas sûr qu’il en soit de même pour toute la population. Le Docteur rétorqua que maintenant que tout le monde était réuni, il était grand temps d’agir, qu’il serait la voix de ces malheureux. Il emprunta un mégaphone à un policier et il se plaça devant les cybermens. Pete entraîna Rose sur le côté.

- Bonjour, je suis le Docteur. Vous ne me connaissez sans doute pas mais peu importe, je ne suis pas important, même si je ne suis pas totalement étranger à la présence de ces êtres qui vous font si peur et que
j’appellerais les Cyber Humains. Vous souvenez vous de ce jour affreux de votre histoire où les cybermens sont arrivés et ont tués beaucoup de gens ? Nous avons réussi à les anéantir mais en faisant cela nous avons contribué à créer des Cyber Humains. Ils ressemblent à leurs bourreaux mais n’ont d’eux que l’apparence, à l’intérieur, ce sont des âmes humaines. Parmi eux, je viens de rencontrer Stella Moore, qui était scientifique avant qu’on ne lui vole son corps et sa vie. Et tous sont comme elle. La seule chose que je vous demande c’est d’être humain, comme eux le sont, même si c’est de manière différente à
présent. Leur vie sera froide et sans amour mais ils existent et vous n’avez pas le droit de leur voler cette toute petite chose qui leur reste, la liberté de vivre un avenir. Ils ne vous feront pas de mal, ils ne demandent qu’à vivre, peut-être même pourront-ils vous aider. Parmi ces personnes, il y a peut-être des gens que vous connaissiez, des amis, des voisins, de la famille, ils ne sont pas mort, ils sont différent mais humains comme vous et moi. Dans une autre vie, la personne que j’étais avait peur de souffrir, ne pouvant s’attacher à des personnes qui n’étaient pas immortelles. Je suis désormais humain, je veux aimer et vivre aux côtés de celle que j’aime et c’est pour cela que je comprends ce que ces personnes ont perdu, la chance d’aimer, d’être heureux qu’on m’a donné mais qu’on leur a volé. Laissez les vivre, simplement vivre !

Il y eu un grand silence puis un homme s’avança en indiquant qu’il était le frère de Stella et que pour rien au monde il ne voudrait lui faire du mal. D’autres personnes témoignèrent dans le même sens et beaucoup pleurèrent d’émotion. Les Cyber Humains étaient officiellement acceptés comme nouvelle race de cette planète, le Docteur avait encore fait un miracle.

Il reposait son mégaphone, sourire aux lèvres quand une jolie blonde lui sauta au cou pour l’embrasser fougueusement. Rose Tyler aimait le Docteur et ce dernier l’aimait tout autant, que fallait-il de plus pour clôturer une belle histoire de Noël.


Dernière édition par Flow le Sam 21 Juil - 16:06, édité 1 fois (Raison : Mise en Page)
Revenir en haut Aller en bas
Black_Night
Passager du TARDIS
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 17/07/2012
Age : 20
Localisation : Cardiff
Humeur : Culte de David Tennant (In love)

MessageSujet: Re: Ma première fanfiction sur Doctor Who : Human Doctor   Sam 18 Aoû - 1:34

C'est pas une fanfiction mais un os ? information
Sinon j'adore ! four

_________________
David , Mon Doctor <3 , it's mine !
Something old. Something new. Something borrowed. Something blue.

Revenir en haut Aller en bas
Shan In XYZ
Big Bad Wolf
avatar

Messages : 563
Date d'inscription : 20/07/2012
Age : 42
Localisation : Pays Arverne

MessageSujet: Re: Ma première fanfiction sur Doctor Who : Human Doctor   Sam 18 Aoû - 14:37

Effectivement, c'est un one shot puisqu'à l'origine c'était pour un concours et que l'on avait un nombre de mots limités, mais je travaille sur d'autres histoires qui seront sûrement plus longue parce que j'avoue que là j'en ai bavé pour m'arrêter au nombre de mots requis lol!

En tout cas, merci pour ton message, contente que tu aimes
Revenir en haut Aller en bas
Black_Night
Passager du TARDIS
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 17/07/2012
Age : 20
Localisation : Cardiff
Humeur : Culte de David Tennant (In love)

MessageSujet: Re: Ma première fanfiction sur Doctor Who : Human Doctor   Lun 20 Aoû - 20:01

Shan In XYZ a écrit:
Effectivement, c'est un one shot puisqu'à l'origine c'était pour un concours et que l'on avait un nombre de mots limités, mais je travaille sur d'autres histoires qui seront sûrement plus longue parce que j'avoue que là j'en ai bavé pour m'arrêter au nombre de mots requis lol!

En tout cas, merci pour ton message, contente que tu aimes

A oki ^^ 🎅 :)

_________________
David , Mon Doctor <3 , it's mine !
Something old. Something new. Something borrowed. Something blue.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma première fanfiction sur Doctor Who : Human Doctor   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma première fanfiction sur Doctor Who : Human Doctor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mariage du fils Smith (Doctor Who) (OS) (Ten/Rose)
» BIG CHIEF STUDIO - DOCTOR WHO: 11th Doctor -Series 7-
» [REVIEW] Doctor Who : 11th Doctor -Series 7- (Big Chief Studios)
» Fanmix
» [REVIEW] Doctor Who - 10th Doctor - Big Chief Studio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doctor Who - Les Enfants Du Temps :: CRÉATIONS DU TEMPS :: Fanfictions-
Sauter vers: